Logo

Notes sur Rework de 37signals

2010-08-29 - Thomas Queste

Mes notes sur le deuxième livre de la société 37signals, Rework. Il fait suite à Getting Real. J'ai avalé rapidement le livre car les idées sont tranchantes, inspirantes et quelque fois révoltantes. Mais le but est là : réaliser qu'il y a d'autres façons de faire du business. de concevoir son entreprise et de travailler.

Oui, il est possible de concevoir des applications avec moins de fonctionnalités que la concurrence. Non, l'argent des investisseurs n'est pas toujours bon à prendre.

Le livre est composé d'un ensemble de courts chapitres et décrit les recettes qu’applique 37Signals pour ces produits et sa façon d’être en tant que business.

Learning form mistakes is overrated

Apprendre de ses erreurs est surévalué, il vaut mieux apprendre de ses succès. L'échec n'est pas un pré requis du succès. Quelqu'un qui a déjà eu un succès a plus de chance de l'être à nouveau. Ceux qui ont eu un échec n'ont pas plus de chance d'avoir un succès que les nouveau.

Voir l'article de Leslie Berlin "Try, try again, or maybe not" qui montre que l'échec ne garantit pas le succès mais que le succès participe au succès.

Why Grow ?

Une entreprise avec beaucoup d’employé n’est pas forcément saine. Avec la taille viennent de nouveaux problèmes et une plus grande complexité. Chacun doit trouver la bonne taille pour son business en commençant petit et en voyant comment il grandit.

Start making something

Une idée ne vaut rien tant que vous n'en avez rien fait. La vraie question est de quelle bonne façon on la réalise.

No time is no excuse

Il est toujours possible de prendre quelques heures dans son planning pour travailler sur nos projets. Pas de temps, n'est pas une excuse !

Outside Money is plan Z

Prendre l’argent d’investisseurs peut ne pas en valoir le coût, car :

  • il fait perdre une partie du contrôle : devoir prendre en compte les ordres d'autres personnes par exemple ;
  • il occasionne une baisse de qualité au détriment du retour sur investissement rapide ;
  • Dépenser l'argent des autres est addictif ;
  • C'est souvent un mauvais coup financier (au début, on n'a aucun levier pour gérer mieux le deal) ;
  • Le client ne devient plus le premier objectif, mais les objectifs des investisseurs le deviennent ;
  • Obtenir de l'argent prend beaucoup d'énergie et de temps.

Start a business, not a startup

Le mot Startup signifie être dispendieux, ne pas affronter les réalités du marché, être dans une bulle. Or la réalité est là. Mieux vaut créer un business qu’une Startup.

Embrace constraint

Moins (de temps, d'argent, de personne, d'expérience) est une vraie bonne chose. Cela force à être créatif et à éviter le gâchis.

Illusions of agreement

Essayer de supprimer les niveaux d'abstractions (docs, plans, rapports). Chacun peut imaginer une chose différente de chaque niveau. Seul le résultat (le produit) met tout le monde d'accord.

Reasons to quit

Questions à se poser pour s'assurer que l'on travaille sur des choses qui importent :

  • Pourquoi faites-vous cela ? A qui cela bénéficie, quelle est la motivation...
  • Quel problème résolvez-vous ?
  • Est-ce utile finalement ? Faire quelque chose ou quelque chose d'utile ?
  • Ajoutez vous de la valeur ?
  • Est-ce que cela changera quelque chose ?
  • Que pourriez-vous faire à la place ? Priorité…

Ne pas hésiter à abandonner ce que l'on est en train de faire. Des fois, c'est la bonne chose à faire.

Make tiny decisions

Mieux vaut faire un ensemble de petites décisions qu'une grosse décision. Grosse décision égale de grosses erreurs. Cela n'est pas vrai pour de petites décisions qui seront réparables. Cela n'empêche pas d'avoir de grosses idées et de grands plans, juste que la meilleure façon de les réaliser, c'est par petite décision.

Les meilleurs buts sont ceux que l'on peut atteindre, puisqu'une fois réalisés, on peut construire dessus.

Underdo your competition

Pour battre un compétiteur, pas besoin de faire plus. Viser à moins faire que ses concurrents, mais faire mieux. [Philosophie à la base des produits de 37Signals]

Emulate Chefs

Apprendre aux autres ce que l'on connait de son business, ne veut pas dire que les autres pourront nous copier plus facilement (image des chefs cuistot qui donnent leur recette).

Drug dealers get it right

Pouvoir faire essayer un produit (une dose) car s’il est bon les clients reviendront pour se le payer.

Résumés are ridiculous

Un CV est toujours exagéré mais aussi toujours vague. Embauchez sur la base du CV est dangereux. Une lettre de motivation est déjà mieux car il n'est pas possible que le candidat ait envoyé une lettre personnalisée à 100 entreprises.

Years of irrelevance

Les années d'expérience ne veulent pas dire grand chose. Connaitre combien de temps une personne a fait une chose ne vaut pas savoir avec quelle qualité et comment elle l'a fait.

Hire great writers

Le talent pour l'écriture est un critère de choix entre candidats. Savoir bien écrire signifie savoir penser correctement, communiquer et savoir expliquer.

Take a deep breath

Les gens sont des créatures ave des habitudes, c'est pour cela que le changement est souvent vu comme négatif. Une réaction négative est presque toujours plus forte et plus passionnée qu'une réaction positive.

Quand on réalise en changement, il y aura toujours de mécontents. Il faut les écouter, attendre un peu, montrer que l'on est conscient du problème. Souvent les gens s'adapteront.

Decisions are temporary

Une décision n'est pas définitive. Il faut se laisser la possibilité d'y revenir. Décider pour maintenant et s'inquiéter pour le futur plus tard.

Liens annexes

Written by:

Thomas Queste